Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 07 janvier 2006

Le mariage sur mesure

stats mariage france, nombres de mariages en france en 2005, mariage 2006Quand on aime, on ne compte pas. Le nombre de mariages en France semble se stabiliser autour de 260.000 par an après un pic en l'an 2000, mais les couples qui franchissent le pas ne reculent pas devant la dépense. Le budget moyen a progressé d'au moins un tiers en une décennie, estiment les spécialistes de ce marché. Selon le nombre de convives, il atteint entre 11.000 et 16.000 euros.


Si les 30.000 pacs de l'an passé ont aussi été prétexte à faire la fête, ils font moins rêver la quinzaine d'intervenants généralement mobilisés pour un mariage en bonne et due forme. Le Salon du mariage, de ce week-end au Carrousel du Louvre, à Paris, illustre cette large palette de prestations. Loueurs de salles, traiteurs, fleuristes, DJ, bijoutiers, photographes, fabricants de robes de mariée, spécialistes de la liste de mariage, fabricants de dragées et, plus nouveau, pourvoyeurs de cadeaux d'invités... tous ont une part du gâteau.


La location de la salle et le traiteur du mariage représentent toujours le gros des dépenses, 40 % environ. Le fait que les parents sont de moins en moins mis à contribution par des couples qui convolent plus tard (trente et un ans pour les hommes et vingt-neuf ans pour les femmes en moyenne) donne néanmoins une nouvelle tournure à l'événement. « Ces jeunes veulent une fête hors du commun qui leur ressemble, une robe unique, un voyage à la carte, et ils se chargent de plus en plus de la décoration de la salle et des faire-part » dit une spécialiste du mariage.


La créatrice de robes de mariée Célestina Agostino, installée à Paris, s'inscrit à fond dans cette tendance à la personnalisation. « Ce n'est pas moi qui fait la robe de mes clientes, ce sont elles. » Un entretien digne d'une séance sur le canapé d'un psy précède l'élaboration du modèle. Une approche « réservée à la France, où il y a une demande pour cela », même si, avec l'aide d'un fonds, elle veut lancer des collections aux Etats-Unis et en Asie.


Conséquence de cet engouement pour le sur-mesure, la profession de « wedding planner » fait de nombreux adeptes. Venu d'outre-Atlantique et popularisé par le film « Un mariage trop parfait », ce métier consiste à tout organiser, pour 3.000 à 6.000 euros ou 10 % à 15 % du budget. Réservés aux grosses cérémonies, « ces services se démocratisent, mais il faut des projets d'au moins 25.000 euros pour être rentable », témoigne Michael Hulot, cofondateur d' Esprit de Mariage. Cette année, six de ces spécialistes participent au Salon du mariage, dont les pionniers Wedding & Co. et Mon plus beau jour, au lieu d'un il y a trois ans. Méfiance cependant. Beaucoup se lancent après avoir organisé leur propre mariage et disparaissent vite.

 

> Témoignez de votre expérience et recherchez des idées pour votre mariage sur notre forum mariage

> Les autres salons du mariage en France et en Belgique

13:15 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage, Salons du mariage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage, salon, salons, mariage, paris, wedding, planner | | |  Facebook