Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le mariage d'homosexuels étrangers | Page d'accueil | La fin de distinction entre "Madame" et "Mademoiselle" »

mercredi, 05 avril 2006

Les jeunes et l'amour

BRUXELLES - Comment nos jeunes abordent-ils l'amour et les relations sexuelles?

Après s'être penchée sur les méthodes de contraception au sein de cette population, la Fédération des centres de planning familial des Femmes prévoyantes socialistes s'est proposée, cette fois, d'élargir le propos. Un questionnaire a été soumis à un panel de 650 garçons et filles, âgés entre 13 et 21 ans. Résultats.


Le premier rapport intervient, en moyenne, à l'âge de 15 ans, tant chez les filles que chez les garçons. Au total, six adolescents sur dix - pas de différence selon le sexe - ont déjà entretenu des relations sexuelles. Il est à noter que cette enquête a identifié 7% de répondants qui disent avoir eu leurs premiers rapports sexuels avant 12 ans. Quant à savoir ce qui a poussé à passer à l'acte, l'amour est cité par 75% des filles, 60% des garçons, suivi par le désir (35% et 51%), la curiosité et la demande du partenaire.


Les rapports hétérosexuels représentent, c'est logique, l'écrasante majorité, puisqu'ils sont partagés par 98% des répondants. Cela étant, 4,6% disent avoir connu au moins une expérience homosexuelle ; une proportion qui s'établit à quasiment 7% chez les filles, et 1,3% chez les garçons. Un décalage vérifié, ou les jeunes femmes sont-elles moins réticentes à évoquer ce vécu?


Toujours est-il qu'en ce qui concerne le nombre de relations sexuelles et de partenaires, on apprend que les filles sont plus nombreuses à avoir eu plusieurs rapports avec le même partenaire (60%), alors que les garçons apparaissent plus... volages (58% ont eu plusieurs rapports avec plusieurs partenaires). Quant aux relations plus soft - flirt, caresses... -, un jeune sur dix n'en a jamais connu (11,5% des filles et 8% des garçons).


Les filles affirment, pour 83% d'entre elles, qu'elles peuvent «facilement» sortir avec un garçon sans se sentir contraintes de céder à ses appétits sexuels. Les jeunes hommes, quant à eux, ont plus de mal; ils se sentent plus obligés. Même topo, du reste, en ce qui concerne l'acceptation ou le refus de telle ou telle pratique sexuelle qui dérange.


En matière de contraception lors du premier rapport, la majorité des jeunes dit avoir eu recours au préservatif (53%), doublé dans 22% des cas par la pilule, alors que cette dernière est intervenue seule une fois sur dix. Ceci revient à dire que 15% des répondants actifs sexuellement n'ont rien utilisé du tout.


Enfin, la confiance, le respect de soi et de l'autre ainsi que la sexualité constituent les trois piliers du couple.

Source Dhnet.be

10:50 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.