Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2006-02 | Page d'accueil | 2006-04 »

lundi, 27 mars 2006

Mariée, je recherche toujours l'amour. Pourquoi ?

Pourquoi est-ce que je recherche l'amour d'un autre homme alors que je suis comblée par mon mari ? Je remarque que depuis mon mariage (12 ans déjà), à deux reprises et sans le chercher, j'ai rencontré un homme. La première histoire a duré deux ans en pointillés et en parallèle avec ma vie de couple. La seconde est actuelle et spéciale, deux ans aussi, mais virtuelle, avec une vraie rencontre. Je dois le revoir bientôt. Et la question que je me pose est : qu'est-ce que je recherche vraiment ? Je sais que je suis la seule à pouvoir y répondre, mais peut-être que vous pourriez m'aider ? (Valérie, 36 ans)

Réponse d'expert :

Isabelle Taubes répond :

Votre lettre renvoie à un problème universel : la complexité du désir humain, liée à la contradiction entre ce que l’on croit vouloir et ce que l’on veut réellement. Tout cela parce que nous avons un inconscient, et que ce lieu psychique nous pousse à agir d’une manière qui laisse perplexe notre moi conscient. Pourquoi rechercher l’amour d’un autre homme alors que je suis comblée par mon mari, demandez-vous ? Aucun être, aucun objet, n’est en mesure de nous combler durablement. Le fait que vous soyez heureuse avec votre mari ne signifie pas que votre désir inconscient soit réellement comblé. « Vivre c’est désirer, cesser de désirer, c’est mourir » affirmait déjà au XIII° siècle, le philosophe catalan Raymond Lulle. La théorie freudienne confirme ses propos. Ressentir du manque - en fait du désir - en soi est un signe de bonne santé psychique.

D’après ce que vous dites, votre couple n’est pas en danger. Mais il est logique qu’au bout de quelque temps, une relation amoureuse, même très satisfaisante, ne soit plus à même de nous nourrir entièrement. Certains se contentent de cette situation, d’autres sans savoir pourquoi dépriment légèrement, d’autres encore possèdent en eux un élan vital qui les incite à rechercher ailleurs ce qu’ils n’ont pas. De plus, un nouvel amour a toujours des vertus renarcissisantes : il rehausse notre image de nous-mêmes et ce faisant, nous redynamise.

Que recherchez-vous vraiment ? Comme vous l’écrivez, vous seule pouvez le savoir. Nous pouvons néanmoins explorer quelques pistes. A vous lire, vous ne paraissez pas souhaiter remettre totalement votre quotidien en question, tout chambouler dans votre vie. Recherchez-vous réellement l’amour d’un autre homme ? Votre relation parallèle est peut-être surtout le signe que vous souhaitez davantage d’excitation psychique, de rêve. Peut-être avez-vous besoin d’elle pour réparer une estime de vous-même un peu défaillante dernièrement ou pour vous prouver que votre pouvoir de séduction est intact. Peut-être aussi vous procure-t-elle des satisfactions complètement différentes que celles que votre couple vous apporte.

Chaque relation nous met en contact avec des aspirations, des fantasmes spécifiques, qu’une autre ne nous permettrait pas de vivre. Chacune est une rencontre avec des parties de nous ignorées. Nos relations avec nos partenaires sont des occasions de mieux se connaître soi-même. Mais peut-être est-il temps pour vous de réfléchir à la manière de renouveler, de relancer, votre vie conjugale. Un couple, c’est un peu comme une plante, il faut s’en occuper chaque jour. Autrement, il dépérit. Pourquoi ne pas essayer d’expérimenter de nouveaux plaisirs à deux : des activités, des sorties, des conversations intimes, etc..... Plutôt que de rester face à vous-même, en vous demandant ce que vous recherchez vraiment, pourquoi ne pas faire travailler votre imagination, pour réinventer votre quotidien avec votre conjoint ?

Isabelle Taubes est psychothérapeute et psychanalyste.

Source : psychologie.com

10:07 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Amour, Couple | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Mariage | | |  Facebook

samedi, 25 mars 2006

Des futures mariées privées de robe

DUBLIN (AP) -- Pas moins de 180 futures jeunes épouses en Irlande se retrouvent sans robe de mariée suite à la fermeture inattendue, pour cause de faillite, d'un des plus grands fabricants de vêtements de mariage du pays.
Des élus de la ville de Cork (sud-ouest) ont demandé des comptes à la direction de l'entreprise, où des clientes furieuses ont tenté de pénétrer pour récupérer leur robe, commandée il y a plusieurs mois pour un prix variant de 2.000 à 7.000 euros. La police a dû intervenir pour contenir les futures mariées en colère.
"Les clientes sont paniquées, ne sachant pas si elles pourront porter la robe de leur rêve à leur mariage", a expliqué Kathleen Lynch, une députée. "J'imagine le stress qu'elles subissent."
Les gérants du magasin ont promis que des dispositions étaient prises pour "garantir que toutes les personnes qui ont versé de l'argent pour une robe de mariage la recevront".

www.notremariage.net

17:00 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Mariage | | |  Facebook

mardi, 21 mars 2006

Nouveau : Le Guide du mariage

Le guide du mariagePrésentation :

Vous rêvez d'un mariage traditionnel ? vous souhaitez un mariage plus tendance ? quel que soit votre choix, l'essentiel est de créer un événement qui vous ressemble. joyeux, créatif et heureux.
spécialiste incontestée du mariage, Brigitte Meesters a une nouvelle fois mené l'enquête, interrogé les meilleurs spécialistes, couru les salons, testé des adresses connues et moins connues pour vous aider à créer une journée exceptionnelle. Une organisations sans faille : Pas à pas, mois après mois, ce guide n'oublie rien des démarches essentielles qu'il vous faudra accomplir : comment annoncer ses fiançailles ? Quel contrat de mariage choisir ? Comment composer sa liste de mariage ? Quand et comment se décider pour un traiteur ? Quelle tenue adopter ? Tout y est. L'indispensable planning détaillé sur un an, les conseils de près de trente experts- religieux, professionnels de la fête, de la beauté, spécialistes de la symbolique du mariage...-, les règles de savoir-vivre, un guide pour établir votre budget et un choix d'adresses classiques ou insolites. Laissez-vous guider. Les spécialistes sauront inventer avec vous le plus beau des mariages.

Biographie de l'auteur :

Brigitte Meesters est journaliste, spécialiste de l'art de vivre. Elle a longtemps collaboré au Figaro et au Figaro Madame. Experte du mariage, elle a publié déjà plusieurs ouvrages sur le sujet.

Utile et pratique !

> Le guide du mariage (Livre broché 313 pages + 1 cd audio)

15:20 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Livres mariage | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Mariage | | |  Facebook

samedi, 18 mars 2006

Textes et mots du mariage

medium_mariage_carte_texte_idee_invitation_discours-de-mariage.jpgLe mariage

Pitié pour ceux qui se marient pour être heureux.
Pitié pour ceux qui, par malheur, seront trop longtemps heureux de ce bonheur anodin qu'on leur souhaite au jour de leurs noces - trop long­temps amoureux de l'amour inoffensif des lunes de miel Pitié pour ceux qui seront trop longtemps photogéniques et présentables comme au jour de leurs noces!
Elles sont froides les cages de verre quand la lumière des vitrines s'éteint!
Le mariage a pour nous d'autres ambitions.
Le mariage ne nous veut pas présentables, il nous veut vivants! - et il nous fera perdre la face jusqu'à ce que, sous nos masques, apparaissent nos vrais visages.
CHRISTIANE SINGER

Tout mariage est une rencontre dramatique entre la nature et la culture, entre l'alliance et la parenté.
CLAUDE LEVI STRAUSS

Un mariage heureux est une longue conversation qui semble toujours trop brève.
ANDRÉ MAUROIS

Les mariages se font au ciel et se consomment sur la terre.
ANTOINE LOISEL

La décision essentielle que prend un être humain au cours de sa vie est le mariage. On dira qu'on épouse un inconnu, Il ne s'agit pas de faire le meilleur choix possible, cela n'a aucun sens, il s'agit de donner sa parole à quelqu'un qui, comme vous, y engage tout.
JACQUES CHARDONNE

L'amour est aveugle, mais le mariage permet de retrouver la vue.
CHRISTOPH LICHTENBERG

Le mariage est et restera le voyage de découverte le plus important que l'homme puisse entreprendre; toute autre connaissance de l'existence, comparée à celle d'un homme marié, est superficielle, car lui et lui seul a vraiment pénétré l'existence.
SÔREN KIERKEGMRD

Le mariage est une chose impossible et pourtant la seule solution.
ALAIN-FOURNIER

Voulez-vous savoir ce qui fait les bons mariages? Les sens dans jeunesse, l'habitude dans l'âge mûr, le besoin réciproque dans I vieillesse.
Duc De LEVIS

Mariage: communauté se composant d'un maître, d'une maîtresse et de deux esclaves, le tout en deux personnes.
AMBROSE BIERCE

Le mariage doit être une éducation mutuelle et infinie.
HENRI-FRÉDERIC AMIEL

Ce qui rend le mariage si lumineux et si cruellement thérapeutique c'est qu'il est la seule relation qui mette véritablement au travail. Toutes les autres relations aventureuses et amicales permettent les délices de la feinte, de l'esquive, de la volte-face et d€ l'enjouement.
Obstiné, têtu, doté d'une tête chercheuse que rien ne distrait de son but, le mariage n'est rien d'autre que la quête en chacun de sa vérité. Il fait expérimenter la relation réelle, vivante, celle qui n'esquive rien.
CHRISTIANE SINGER

Le mariage est une vaste et double aventure dont bien peu ont sondé les profondeurs.
W.C. FIELDS

Le mariage en soi n'est pas une tare, tout dépend de ce qu'on en fait.
CATHERINE DENEUVE

Une belle-mère, c'est une dame qui donne sa ravissante fille en mariage à un monstre horrible et dépravé pour qu'ils fassent, ensemble, les plus beaux enfants du monde.
ALPHONSE KARR

Chacun sait que l'amour en herbe est une forme temporaire de folie, et que le seul remède est un mariage rapide.
GR0UCHO MARX

www.notremariage.net

11:50 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Discours et textes mariage | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Mariage | | |  Facebook

vendredi, 17 mars 2006

Décoration : connaître les couleurs

medium_zen_gd.jpgConnaître les couleurs

Le choix des couleurs est l’un des aspects les plus amusants et stimulants de la décoration. Comme elles ont la capacité de donner le ton d’une pièce et d’influencer l’humeur et les émotions de ceux qui s’y trouvent – joyeuse ou sérieuse ? apaisante ou tonifiante ? – il vaut la peine de les connaître davantage pour pouvoir créer l’effet recherché.

Les couleurs chaudes, telles que le rouge et l’orangé, suggèrent la joie et la vitalité d’un feu crépitant. Évoquant une journée ensoleillée ou des jonquilles bercées par une brise printanière, le jaune est la couleur joyeuse par excellence. Dans les climats nordiques ou dans les pièces orientées au nord, il est intéressant d’utiliser des couleurs chaudes afin de créer un décor chaleureux afinde contrer les températures froides et le manque d’ensoleillement direct.

Les couleurs froides incitent à la quiétude. Le vert des feuilles, de l’herbe et de la mousse est apaisant. Certaines personnes associent le bleu de la mer à la tranquillité et un paysage montagneux violacé à la dignité. Dans les climats plus chauds ou dans les pièces orientées vers le sud, les couleurs froides ont un effet rafraîchissant. C’est pourquoi les teintes de bleu et de vert sont souvent utilisées dans les maisons qui bordent les plages

Les couleurs influencent aussi notre perception de l’espace. Les couleurs chaudes semblent plus près qu’elles ne le sont en réalité, alors que les couleurs froides créent un effet d’éloignement. Ainsi, un plafond peint en rouge foncé aura l’air plus bas que s’il l’était en bleu pâle. Les contours d’une bibliothèque en chêne se détacheront d’un mur peint en vert doux, alors qu’ils se fondront avec un mur brun. Utilisez des couleurs chaudes pour rendre une pièce accueillante et chaleureuse et des couleurs froides et claires pour élargir la perspective.

Les couleurs en détails :

Des tas de couleurs sont présentes autour de nous. Mais comment pouvons-nous travailler avec ces couleurs ?

Jaune : luminosité et éclat
Le jaune est une couleur chaude et stimulante. Souvent, il est utilisé dans les pièces sombres pour en raviver l'éclat, pour que le peu de lumière qui y pénètre soit parfaitement réfléchi. De plus, le jaune se combine à volonté avec beaucoup d'autres couleurs.

Brun : raffinement et élégance
Il émane du brun un sentiment de sécurité et de confort. Cette couleur n'a rien de monotone, car ses nuances sont tantôt chaudes, tantôt froides. Le brun étant lui-même composé de plusieurs couleurs, il s'accorde parfaitement avec la plupart des autres teintes.

Conseil : Le brun se fait moins vivant lorsque la pièce n’est pas suffisamment exposée à la lumière.

Rouge : force et passion
Il n’y a pas de couleur plus puissante que le rouge. Pour réchauffer une pièce, peignez-la entièrement dans cette couleur. Vous rêvez d’une atmosphère intime et accueillante ? Le rouge est de mise également.

Conseil : Une pièce orientée vers le nord, une fois peinte en rouge, peut devenir sombre et oppressante.

Vert : apaisement et fraîcheur
Le vert a un effet relaxant et apaisant ; il émane de lui force et énergie. Cette couleur déclinée en douces nuances peut être utilisée pour chaque pièce.

Conseil : Le vert est la couleur idéale de votre espace de travail, car il favorise la concentration.

Bleu : repos et quiétude
Le bleu repose. Dans ses nuances les plus profondes, il peut aussi s’avérer très puissant. Le bleu est facile à appliquer, car il s’assortit à tout, partout. Vous pouvez donc combiner toutes les teintes de bleu sans modération.

Conseil : Un excès de bleu peut avoir un effet déprimant.

> Chaque mois retrouvez nos idées et conseils déco sur le blog mariage

12:37 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Idées déco maison | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Mariage | | |  Facebook

jeudi, 09 mars 2006

Se marier à un étranger, du nouveau !

medium_mariage_etranger_mariage_europeen.jpgIl y a presque autant de façons de se marier avec un étranger ­ et de changer ainsi de nationalité ­ que de pays dans l'UE. Les sénateurs français ont étudié la question de «l'acquisition de la nationalité par le mariage». Leur travail a fait l'objet d'un comparatif disponible sur le Net. Une étude intéressante en ces temps de durcissement généralisé et de suspicion quasi systématique de fraude. Entre 2000 et 2003, le nombre de mariages mixtes en France a augmenté de 32 %, pour atteindre 46 000 (Insee). Ce qui peut être entendu comme un signe d'ouverture des Français aux autres cultures est désigné par la droite comme une porte ouverte à l'immigration.

Actuellement, les étrangers doivent être mariés à un(e) Français(e) depuis plus de deux ans ­ et avoir passé au moins un an en France ­, maîtriser la langue française et faire une «déclaration» exprimant la volonté de devenir français.

Les législations souples

Au Portugal, c'est pratiquement la même démarche qu'en France. Hors condamnations pénales ou mise en danger de la République, le conjoint étranger devient portugais par simple déclaration après trois ans de vie commune, au lieu de deux en France, et ce même s'il n'est pas complètement lusophone.

En Allemagne, la naturalisation du conjoint devient un droit au bout de trois ans de résidence et deux ans de mariage (il faut normalement huit ans pour prétendre à la nationalité). Depuis septembre 2003, la naturalisation peut être annulée si un cas de fraude est avéré.

En Italie, le marié peut faire sa demande six mois après la date de l'union s'il habite sur le territoire. Pour les époux vivant à l'étranger, le droit à la nationalité prend effet au bout de trois ans. Plusieurs propositions de loi tendent à rallonger cette période «d'essai», qui pourrait passer à deux ans.

Les législations rigides

Pour un étranger marié à un Danois, un Espagnol, un Néerlandais ou, plus encore, à un Britannique, obtenir la nationalité de son conjoint est une autre affaire. Même si la naturalisation est simplifiée, elle n'est pas un droit.

Au Danemark, il faut habiter le pays depuis six ans et être marié depuis trois ans avec un ressortissant danois pour envisager avoir l'aval du Folketing (commission spécialisée dans les questions de nationalité). Si cette commission refuse, il n'existe aucun recours.

En Espagne, un an de mariage et de résidence sur le territoire (au lieu de dix ans, hors mariage) permet d'être candidat à la nationalité espagnole. Là encore, les autorités peuvent dire oui ou non.

Aux Pays-Bas, c'est au bout de trois ans de mariage que la naturalisation est possible. Mais, depuis 2002, le candidat doit passer cinq heures d'épreuves écrites et orales sur la langue et les institutions.

Outre-Manche, c'est le parcours du combattant. Le parrainage par deux ressortissants britanniques et une bonne connaissance de la langue sont exigés depuis le mois de juillet 2004, et l'aspirant ne peut présenter sa demande de naturalisation qu'après trois ans de résidence (cinq quand il n'est pas marié à un(e) Britannique).

En France

Face au Danemark ou au Royaume-Uni, la France, malgré des contrôles renforcés sur les unions mixtes, fait presque figure de terre d'union : en 2003, 21 % des personnes qui ont acquis la nationalité française l'ont obtenue par mariage. Les imprimés sont disponibles au tribunal d'instance.

La future loi Sarkozy sur l'immigration promet de changer la donne. Le conjoint resterait un étranger pendant quatre ans après son mariage avec un Français, cinq si les époux vivent hors de l'Hexagone.

Quant aux noces célébrées à l'étranger avec un ressortissant français (34 000 en 2004), elles seront sous haute surveillance, avec projet de «certificat de capacité» et de dossier établissant la «sincérité du couple».

www.notremariage.net

00:05 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage, Mariage civil | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : Mariage | | |  Facebook

mercredi, 08 mars 2006

Mariage : qui paie quoi ?

Qui paie quoi ?


Aujourd'hui on divise, de plus en plus, les frais en deux.
Mais les conventions sont encore en vigueur dans certaines familles de cette façon :

 

Sont à la charge de la mariée et de sa famille :

 les invitations
 les fleurs
 le photographe et / ou la vidéo
 l'orchestre ou le disc-jockey
 les voitures de cérémonie
 l'église ( le choeur, l'organiste, ... )
 les robes des demoiselles d'honneur
 le pourboire des serveurs et une partie de la réception

Sont à la charge du marié et de sa famille :

 les bagues de fiançailles et de mariage
 le bouquet
 la location des costumes pour les garçons d'honneur et les témoins
 l'enveloppe du curé
 une partie de la réception

L'époux doit organiser et réserver le voyage de noces, afin d'offir une agréable surprise à son épouse tout en tenant compte de leur budget.

Une autre méthode :

Autrefois il était aussi d'usage que les parents de la jeune fille prennent en charge toutes les dépenses, aujourd'hui les frais sont généralement partagés ainsi :

 La mariée et sa famille :

            La robe,
            La toilette de la mariée et tous les accessoires,
            La tenue des enfants du cortège,
            La location du véhicule qui transporte la mariée,
            Le trousseau de la mariée,
            La décoration florale.

  Le marié et sa famille :

            Les alliances,
            La tenue du marié,
            Le bouquet de la mariée et des enfants du cortège,
            Le voyage de noces, et éventuellement le cadeau offert
            à la mariée à l'occasion du mariage (corbeille de la mariée).

  Frais partagés :

            La réception,
            La cérémonie Religieuse,
            Les faire-part,
            Le photographe,
            La musique,
            Les cadeaux éventuels aux témoins, éventuellement les frais
            de contrat de mariage et tous les autres frais ...

Réagissez à ce sujet budget mariage sur notre forum mariage

www.notremariage.net

20:50 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Budget | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Mariage | | |  Facebook

samedi, 04 mars 2006

Le voile de la mariée

medium_voile_mariee_mariage.jpg

Pudeur et respect

Le voile est universellement compris comme un symbole de subordination. Il exprime d'abord et avant tout la condition subalterne de la femme. Celle-ci n'est que la propriété de l'époux ou du père. Le voile de la mariée, qu'on rencontre dèjà en Grèce et à Rome, avait probablement à l'origine la même signification, de même que le voile des religieuses consacrant leur virginité à Dieu, le divin Époux. En ordonnant ainsi à la femme de cacher son visage ou sa tête, la religion n'a fait que reprendre un antique usage: seul l'époux légitime peut dévoiler le visage de sa femme, trop beau pour être vu du reste des hommes.

Le voile actuel, court et léger, apparaît au début du XIXe siècle. Il s'allongera par la suite. Le port du voile de mariée est notamment un vestige de l'époque où l'on estimait nécessaire de dissimuler la jeune femme afin que les mauvais génies ne puissent pas la reconnaître. On dit en effet que les esprits rôdent tout particulièrement autour d'une jeune femme le jour de ses noces. Le voile symbolise ainsi la volonté et la prière de la mariée d'être préservée de toute souillure.

À l'époque des mariages arrangés, la femme était vêtue d'un voile la couvrant de la tête aux pieds. Il a longtemps été de couleur jaune ou rouge, ressemblant ainsi au feu, pour effrayer les esprits et décourager les jaloux et les envieux. La mariée ne se dévoilait qu'au dernier moment, afin d'éviter également que son promis ne se sauve en courant devant un visage avec lequel la nature n'aurait pas été généreuse... Cette coutume d'actualité dans une grande partie du monde.

Traditions.

Chez les Hébreux, le voile représente la jeunesse, la modestie et la virginité. La jeune femme cache sa beauté aux regards, mais dissimule aussi sa pudeur, parfois ses larmes et son appréhension. Le voile préserve son intimité. Au Maghreb, le voile traditionnel s'appelle litham. Il couvre le bas du visage des femmes mariées. Il est d'origine berbère. Mais c'est plus un truchement qu'autre chose: le voile ne cache pas tout à fait et invite à connaître...

Dans la Loire notamment, la tradition régionale veut que le voile, aussi appelé le " joug ", soit porté par les pères ou les garçons d'honneur au-dessus de la tête de la mariée. II sert aussi à légitimer les enfants nés hors mariage. Dans le mariage juif, la houppah, dais nuptial couvrant le couple pendant la cérémonie, symbolise la présence et la protection de Dieu mais aussi l'entrée de la fiancée dans une nouvelle famille.

- La femme veuve ou divorcée ne porte pas de voile, symbole de virginité.

- Superstition: dans le Tarn, il faut orner les ruches d'un bout de voile de la mariée pour ménager les abeilles qui, paraît-il, s'attachent aux maisons respectables.

 

www.notremariage.net

18:00 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Symboles du mariage, Traditions mariage | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Mariage | | |  Facebook

mercredi, 01 mars 2006

Les secrets d'un mariage réussi

medium_mariage_humour.jpgTous les psychothérapeutes ne reçoivent pas que des patients malheureux en amour. Le docteur Janet Reibstein, de l'Université d'Exeter, en Angleterre, a reçu des dizaines de couples heureux et mariés depuis de nombreuses années pour analyser ce qui faisait leur bonheur. Le compte-rendu de ces entretiens va bientôt être publié dans un ouvrage intitulé 'Best Kept Secrets'.

Histoire convergente
La clé d'un mariage réussi, selon Janet Reibstein, c'est de pouvoir créer une « histoire convergente » au sein de son couple: il suffit simplement que les deux partenaires arrivent à raconter la même histoire à propos de leur vie à deux. Un couple heureux fonctionne sur la même longueur d'onde et interprète sa vie de la même manière. Le coup de foudre initial n'est même pas nécessaire.

Instinct de protection
Un autre élément capital dans l'histoire d'amour est la capacité du couple à placer la protection mutuelle au centre de sa vie. « Ceux qui y arrivent sont non seulement plus heureux, mais ils vivent aussi en meilleure santé, sont plus sociables et même plus à l'aise financièrement », remarque la spécialiste dans une interview au Times.

Quatre règles permettent de nourrir cet amour protecteur:

- Faire les choses ensemble: manger à deux, se coucher en même temps. Un peu de routine fait du bien au couple.

- Rester courtois. Il ne faut pas hésiter à dire merci et s'il te plaît à son compagnon. L'intimité ne peut en aucun cas rejeter la gratitude.

- Se mettre en balance. L'homme doit absolument comprendre que pour une femme, son amour passe obligatoirement par la discussion intime et les marques d'affection. La femme, elle, doit absolument accepter que pour un homme, l'amour est inextricablement lié au sexe.

- Partager ses plaisirs. Les partenaires doivent aussi entretenir certaines activités séparément mais il est alors important de parler à l'autre de ce qu'on a fait sans lui et de s'intéresser à ce qu'il a fait sans nous.

Et le sexe?

Comme on l'a vu, le sexe est un élément important pour protéger son couple. « Pour qu'un couple soit heureux, il faut qu'il ait une sexualité satisfaisante. Il est très important de maintenir un lien sexuel, surtout pour l'homme », analyse Janet Reibstein. La vie sexuelle d'un couple qui dure passe par deux phases. La première peut durer 20 ans. C'est la période pendant laquelle le sexe est absolument nécessaire à la relation. Mais aux alentours de la cinquantaine, une phase plus communicative se développe. Le mot d'ordre est alors la générosité. Elle seule peut faciliter le désir de l'autre et prévenir l'infidélité.

Une seule chose compte finalement pour garder l'amour de sa vie à ses côtés: la volonté. Vouloir surmonter à deux toutes les épreuves de la vie est le meilleur moyen de rendre son couple plus fort. La volonté est même plus importante, aux yeux de la spécialiste, que la compatibilité des caractères entre les deux amoureux.

> Réagissez à cet article sur "Les secret d'un mariage réussi" sur notre forum "Vie de couple"

12:50 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage, Amour, Livres mariage | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : Mariage | | |  Facebook

Le mariage est nuisible pour les femmes.

Les femmes mariées vivent moins longtemps que les célibataires, contrairement aux hommes. En cause: les tâches ménagères. Tiens, tiens...

La plupart des études ont toujours conclu que la vie en couple favorisait la longévité, mais l'université de Maagdenburg en Allemagne a décidé d'approfondir la question et en est venue à la conclusion que le mariage profitait surtout aux hommes. Les données recueillies auprès de 100 000 personnes à travers l'Europe ont indiqué que l'espérance de vie des femmes mariées était d' une année et cinq mois plus petite que les célibataires.

Pourquoi?

Si les femmes mariées vivent moins longtemps que les célibataires, c'est en partie la faute aux maris. Le double rôle de travailleuse et de responsable du foyer grignoterait les jours des femmes en couple. Un autre facteur serait à imputer aux femmes elles-mêmes: les femmes mariées imitent les mauvais comportements des hommes. Le professeur Stefan Felder cite l'exemple du tabagisme: les femmes célibataires sont moins sujettes à la dépendance à la cigarette que les hommes célibataires. Une non fumeuse a donc plus de chances de rencontrer un fumeur et de tomber dans son vice ou de subir les effets de la cigarette en tant que fumeuse passive. Cette étude confirme une tendance révélée par les statistiques britanniques indiquant que l'espérance de vie des hommes a augmenté de 5,1 ans entre 1981 et 2002 tandis que celle des femmes n'a augmenté que de 3,7 ans pendant la même période.

www.notremariage.net

 

12:41 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Mariage | | |  Facebook

All the posts