Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2005-12 | Page d'accueil | 2006-02 »

mardi, 31 janvier 2006

Mariage médiéval

mariage medieval et robes de mariee medievalPour les romantiques originaux, un mariage médiéval


Ressuscitez les codes de l'amour courtois, en faisant de votre mariage une grande fête médiévale. L'idéal pour la cérémonie : une chapelle gothique avec chants grégoriens en fond sonore. Après l'échange des vœux, choisissez un manoir ou une ferme auberge d'époque pour accueillir la réception.

Tout au long de la journée, prévoyez des musiques de troubadours et ménestrels, des conteurs de légendes, des spectacles de fauconniers et de jongleurs… N'excluez pas les enfants de la fête : proposez leur d'assister à des numéros de magie, et donnez à chacun des éléments de costume (chapeau, plumes).

N'hésitez pas à décliner le thème médiéval dans le menu : surprenez vos invités en servant des salades en entrée, et en proposant des plats de viande en croûte ou braisés.

Ci-dessous, un exemple de menu originale (version médiéval) pour un mariage original :

  • Apéritifs : Hypocras, vins à l'orange et aux herbes. Bâtons au fromage, saucisson d'âne et de sanglier.
  • Terrine de faisan à l'orange sur pain de seigle.
  • Blanquette de saumon aux petite légumes sur tranchoir.
  • Civet de Cerf à l'hypocras aux fèves et aux rutabagas sur tranchoir.
  • Brie sur pain aux noix.
  • Taillis aux fruits secs sur tranchoir en bois.
  • Corbeille de fruits frais, secs et confits ; sucres d'orge.
  • Digestifs: liqueur de cassis et de mûres, de noisettes sauvages, esprit de mirabelles, liqueur de gingembre.
  • Vin, cidre, jus d'orange et de pomme.

 

Quelques sites intéressants sur le mariage médiéval :

- Un mariage médiéval réussi

- Une société organsistrace de mariages médiévaux

- Un forum de discussion "Mariage à thèmes"

Partagez vos idées de thèmes mariage (mariage thématique) sur notre forum mariage

19:05 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Mariage Insolite, Thématique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : Mariage | | |  Facebook

Le mariage moins cher en Belgique

medium_second-mariage-se-marier-deux-fois-mairie.3.jpgGrâce à la simplification administrative, les futurs mariés vont économiser du temps et de l'argent sur la constitution de leur dossier

CHARLEROI (Belgique) - Un mariage, ça ne s'improvise pas. Au-delà de la préparation de la fête, de l'envoi des invitations, de l'achat des vêtements de cérémonie... les futurs noceurs devaient jusqu'à présent constituer eux-mêmes le dossier de mariage à présenter à l'administration. Une procédure qui relevait du parcours du combattant pour certains. Par exemple, un homme né à Ostende mais qui désire officialiser son union à Arlon devait obligatoirement se rendre à la côte belge pour obtenir son extrait d'acte de naissance. La galère! Mais, dès ce 1er février 2006, une toute nouvelle législation va permettre d'éviter tous ces désagréments. Le processus de simplification administrative entamé par le gouvernement fédéral s'appliquera en effet désormais aux formalités du mariage et de la cohabitation légale.


Extrait d'acte de naissance, certificat de nationalité ou de résidence, preuve de célibat ou de dissolution de précédents mariages éventuels, timbres fiscaux..., tout cela sera désormais à charge de l'officier de l'état civil de la commune dans laquelle le mariage sera célébré. Finis donc les déplacements inutiles, les files dans les bureaux de l'état civil, les frais de timbres fiscaux et de vignette communale... Les obligations initiales restent d'application uniquement en cas de naissance ou de mariage précédent à l'étranger. La charge de la constitution du dossier incombera également toujours aux futurs mariés en cas de mariage en urgence ou de litige.


Une bonne nouvelle pour les futurs époux, une moins bonne pour l'administration communale qui va subir une surcharge de travail et une baisse de ses rentrées financières. À Charleroi, la perte est estimée à environ 25 euros par dossier constitué.

Source : Dhnet

www.notremariage.net

12:00 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Mariage | | |  Facebook

jeudi, 26 janvier 2006

Les défilés printemps été 2006 : La mariée riche en couleurs

défilé printemps été 2006 haute couture, la robe de mariee de Christian LacroixPARIS - Les défilés de haute couture printemps-été 2006 qui se sont achevés mercredi dans la capitale ont une fois encore célébré l'éternel féminin, alternant selon les griffes, le démoniaque, l'extravagant ou la sophistication.

Chez Dior, le Britannique John Galliano a revisité les libertines de la Révolution française dans des camaïeux rouge sang, usant de corsets laçant les corps ou les enveloppant, ne laissant apparaître que les visages poudrés et blafards.

Touche féminine du calendrier "in", Anne-Valérie Hash s'est amusée à inverser les rôles. Ses modèles androgynes, voire masculins, jouant avec les couleurs sombres, noir, anthracite ou gris souris servent un vestiaire où coexistent des robes boules et des redingotes strictes.

Les sables chauds et mordorés du Sahara ont largement inspiré Valentino qui, fidèle à ses habitudes, signe une collection où le luxe des détails et des finitions rivalisent, sur des robes de vestales ou de nymphes lumineuses.
Chez Chanel, Karl Lagerfeld s'est réapproprié le tweed qu'a immortalisé "Mademoiselle". Il l'a adapté à des tailleurs monochromes ou noir et blanc pour le jour, et des robes foisonnant de broderies, de lamés ou de sequins pour les robes du soir évoquant un conte de fées.

Retour vers le soleil, mais celui de sa Provence natale chez Christian Lacroix, une fois encore riche en couleurs vives, dont le rouge sang, mais aussi riche en matières luxueuses dont la mousseline, les soies vaporeuses. Le détail est impeccable, même dans les plissés et frous-frous, rehaussés de cristaux et rebrodés de perles colorées comme sur sa mariée.

Couleurs franches et lumineuses, du jaune canari au magenta pour les modèles techniquement parfaits de Dominique Sirop, dont cette robe noire plongeant bas dans le dos et sur laquelle tranche une étole vert d'eau.
Très attendue, la collection de Christophe Josse, formé chez Torrente et qui signe-là son premier défilé dans le calendrier officiel comme membre invité. Il a gagné ses galons de futur grand. Ses quinze modèles ont été particulièrement applaudis, comme ce boléro à volants d'organza effiloché champagne, porté avec une robe plissée en charmeuse soufflée absinthe, ourlée de tulle effiloché.

Christian Josse : Robe du défilé été 2006

Bien qu'arrivée en retard, Madonna aura apprécié l'inspiration grecque de son ami Jean-Paul Gaultier, dont les vestes, les tuniques et les boléros richement brodés, portés avec des pantalons bouffant eux-mêmes rebrodés et richement parés, invitent au sirtaki et ont clôturé en beauté trois jours fiévreux de défilés.

Givenchy superbe robe collection haute couture défilé été 2006

Source : Nouvelobs.com

> Partagez vos commentaires sur "Les défilés haute couture été 2006" sur notre forum mariage 

11:02 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Créateurs de robes de mariée, Robes de mariée 2006 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

mercredi, 25 janvier 2006

Créateurs de robes de mariée : Max Chaoul

medium_anita-max-chaoul-couture-createur-paris.jpgCréateurs de rêves

Que les futures mariées se rassurent. À voir le nombre de créateurs et couturiers qui s'intéressent au créneau, elles ont toutes les chances de trouver la robe de leurs rêves.

Max Chaoul : à l'ombre des jeunes filles en fleurs
 
Il est sans conteste le plus people de tous les spécialistes du secteur, tant la liste des femmes célèbres pour qui il a créé les robes de mariée (Beyoncé, Hélène Segara, Fiona Gélin, Elisa Tovati entre autres)

est longue. C’est en 1950, à Lyon, que ce fils de détaillants pionniers dans la distribution des créateurs a vu le jour. Seul garçon du cru dans les années soixante à suivre les cours d’une école de mode, il débarque ensuite à Paris où, de Pierre d’Alby à Christian Josse, cet amateur de fêtes, de femmes et de gastronomie affûte ses armes de styliste. En 1976, sa route croise celle de Clémentine, qui devient son

épouse. Le couple monte à Lyon une boutique baptisée Clémentine où ils vendent pour partie des créateurs, pour l’autre leurs propres collections, dont des robes de mariée. Le succès est si foudroyant qu’ils ouvrent plusieurs autres boutiques à travers la France, jusqu’à ce qu’un partenaire indélicat grippe la machine jusqu’à provoquer le dépôt de bilan. En 1996, Max Chaoul repart de zéro sur le seul créneau de la robe de mariée. Avec, très vite, la consécration à la clé.


Son style


Des lignes qui privilégient le corset, les manches de dentelle transparente, les laçages dos, les volumes princesse, les broderies et impressions florales...


Son plus : De nombreux modèles avec offre d’un service sur mesure. Créations spécifiques uniquement pour les personnalités.


Sa plus belle création : Une robe Princesse en organzaor mélangé à de la dentelle, ornée de fleurs et de paysages peints à la main.


Sa mariée idéale : Vanessa Paradis.


Prix et adresse


De 3 000 à 12 000 euros, avec une moyenne de 6000 euros.


Où le trouver ? À Cannes (91, rue d’Antibes, tél. : 04.93.39.29.98), Lyon (7, rue François-Dauphin, tél. : 04.72.41.04.10), Paris (55, quai des Grands-Augustins, tél. : 01.43.25.44.02), Toulouse (3, place Esquirol, tél. : 05.61.14.85.85). Présent aussi chez Franck & Fils (80, rue de Passy, tél. : 01.42.15.00.37).

Source : madame figaro

13:35 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Créateurs de robes de mariée | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Mariage | | |  Facebook

lundi, 23 janvier 2006

Couples pacsés: des droits différents entre mariage et union libre

pacs, mariage et union libre, les droits, les différences, pour les homos et les hétéros

Dans certains domaines, les couples liés par un Pacte civil de solidarité (PACS) ont les mêmes droits que les couples mariés. Dans d'autres, ils ont des droits aussi limités que les concubins, notamment en matière de famille.

ADOPTION:
Un couple marié depuis au moins deux ans peut adopter un enfant. L'un des époux peut adopter l'enfant de son conjoint.
Deux personnes vivant en concubinage ou ayant conclu un PACS ne peuvent entreprendre ensemble une démarche d'adoption. En revanche, comme un célibataire a le droit d'adopter, l'un des concubins ou l'un des partenaires du PACS peut adopter seul.

SANTE
La Sécurité sociale permet à une personne sans ressources vivant entièrement à la charge de son concubin de bénéficier de sa couverture pour les remboursements de frais médicaux. Un pacsé et un époux sans couverture sociale propre peuvent également avoir le statut d'ayant-droit.
Au décès de son partenaire ou conjoint, une personne pacsée ou mariée peut recevoir le capital décès de la Sécu. Un concubin non.

PENSIONS
Veufs et veuves ont droit à une pension de réversion, pas les concubins ou pacsés ayant perdu leur partenaire.

VACANCES
Les couples mariés ou pacsés peuvent demander à leurs employeurs à prendre leurs vacances en même temps. Ceux vivant en union libre ne peuvent prétendre à cette priorité pour les dates de congés au sein de leur entreprise.
Les fonctionnaires mariés ou pacsés ont un droit de mutation prioritaire pour suivre leur bien-aimé à l'autre bout de la France.

IMPOTS
Couples mariés ou pacsés remplissent une déclaration commune, tandis que les concubins déclarent leurs revenus séparément.

www.notremariage.net

21:05 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Conseils mariage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

vendredi, 20 janvier 2006

Mariage et grossesse : des changements

medium_bebe-mariage.jpgLa France, médaille d’argent de la fécondité européenne. Avec un « indice de fécondité » de 1,94 enfant par femme, l’Hexagone trône au deuxième rang des pays européens les plus natalistes, derrière l’Irlande, championne toute catégorie avec 1,99 enfant par femme, mais nettement devant la moyenne communautaire de 1,50.

L’Insee a présenté hier les résultats de ses recensements 2004-2005, estimant la population française à 62,9 millions de personnes. L’institut a expliqué que, l’an passé, les naissances ont augmenté « au même rythme » qu’en 2004, avec 807 400 nouveau-nés. Soit presque autant que le niveau record de l’an 2000 : 808 200 naissances.

Optimisme Une natalité pas toujours simple à expliquer, mais qui semble contredire le pessimisme général qui régnerait dans le pays. « Faire des enfants peut laisser penser que l’on croit en l’avenir », a considéré hier Jean-Michel Charpin, directeur général de l’Insee. Pour le démographe Hervé Le Bras, c’est aussi la preuve que « la famille reste une valeur forte » pour nos concitoyens.

Pourtant, cette évolution positive ne résulte pas d’une hausse du nombre de Françaises en âge de procréer. Au contraire, le nombre des 20-40 ans, qui mettent au monde 96 % des enfants, continue de baisser (-0,4 % entre 2004 et 2005), selon l’Insee. Mais cette baisse est compensée par le fait que ces femmes ont en moyenne plus d’enfants qu’au cours des années précédentes.

Mères âgées En 2005, les Françaises procréent aussi de plus en plus tard. Confirmant une tendance globale des pays développés, l’âge moyen des mères en France continue sa progression : il est de 29,7 ans en 2005 contre 28,9 ans il y a dix ans. Un phénomène expliqué par l’allongement de la durée des études et une vie en couple plus tardive. En 2005, « 50 % des enfants naissent d’une mère âgée de 30 ans et plus, contre 43 % en 1995 », rappelle l’institut.

Hors mariage Enfin, autre symbole de l’évolution sociale, le nombre de naissances en dehors du mariage ne cesse de grimper. L’an dernier, 48,3 % des enfants sont nés de parents non mariés, contre 43,6 % en 2000 et 38,6 % en 1995. Et pour le premier enfant, cette proportion atteint 59 %.

www.notremariage.net - Liste de mariage, déco et objets

14:12 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage, Bébé et maman | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Mariage | | |  Facebook

mardi, 10 janvier 2006

Les vieux jeunes mariés

medmariage : l'âge moyen du mariage des mariés en BelgiqueL'âge moyen du mariage ne cesse de reculer.

En 2003, il était de 31 ans et 3 mois pour les femmes et de 34 ans et 2 mois pour les hommes, d'après l'INS. Ceci s'explique notamment par l'augmentation du nombre de remariages.

Trente et un ans et trois mois, pour elle et trente-quatre ans et deux mois pour lui: tels étaient, en 2003, les âges moyens respectifs des conjointes et conjoints, en Belgique, d'après les dernières données diffusées par l'Institut national de statistique (INS), qui distingue l'âge moyen de l'âge médian.

Que l'on se marie de plus en plus tard ne constitue certes pas un scoop. C'est la confirmation d'une évolution plurielle. Il n'empêche qu'en dix ans, la progression est remarquable puisque l'âge moyen est passé de 30 ans et 4 mois chez l'homme et 27 ans et 10 mois chez la femme en 1993 à respectivement 34 ans et 2 mois et 31 ans et 3 mois en 2003. En l'espace d'une décennie, le mari «a vieilli» de 3 ans et 10 mois et l'épouse de 3 ans et 5 mois. Si l'on continue à ce rythme, en 2050, on se mariera à la cinquantaine...

Quant à l'âge moyen des «jeunes» conjoints, en fonction de leur état civil respectif jusqu'au mariage, il est de 66 ans pour le mari et 59 ans et 8 mois pour la femme lorsque tous les deux sont veufs; de 58 ans et 8 mois lorsque lui est veuf et de 49 ans et 10 mois quand elle est divorcée. Dans le cas de figure où le mari est divorcé et la femme célibataire, les âges moyens respectifs sont de 41 ans et 1 mois et de 32 ans et 4 mois. Si lui est divorcé et elle veuve, la moyenne se situe respectivement à 50 ans et 11 mois et 47 ans et 2 mois. Lorsque tous deux sont divorcés, il affiche, en moyenne, 46 printemps et elle 42 lors du remariage. Et quand ils arrivent tous deux célibataires devant le curé, Monsieur a 28 ans et 10 mois en moyenne et Madame 26 ans et 5 mois. Le plus grand écart d'âge s'observe dans la situation du veuf qui se marie avec une célibataire: l'âge moyen est alors de 52 ans et 11 mois pour l'homme et de 39 ans et 10 mois pour sa nouvelle et tendre épouse.

Nouvelle chaussure au pied

Et si l'homme demeure, dans la plupart des situations, plus âgé que la femme au mariage, il est deux cas de figure où Madame est légèrement plus âgée. La différence est alors de 1 an et 4 mois lorsque la femme (41 ans et 6 mois en moyenne) est veuve et l'homme célibataire (40 ans et 2 mois). L'épouse (36 ans et 11 mois en moyenne) est également plus âgée lorsque, divorcée, elle se remarie avec un célibataire (35 ans et 1 mois). On en déduira que si les «vieux garçons» ne sont pas opposés à se marier avec une veuve ou une femme divorcée d'un an ou deux leur aînée, les veufs, en revanche trouvent une «nouvelle chaussure à leur pied», veuve ou divorcée, de 6 ou 8 ans en moyenne leur cadette.

Source : Dhnet.be

> Réagissez à cet article sur le mariage tardif sur notre forum mariage

11:56 Écrit par Arnaud, Le blog mariage | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Mariage | | |  Facebook

dimanche, 08 janvier 2006

Desperate housewives, un succés mérité

Desperate Housewives : L'intégrale saison 1 - Coffret 6 DVD"Tout semble normal dans la vie des Desperate Housewives (les femmes au foyer désespérées). Elles sont belles, riches et vivent dans de jolies maisons de banlieue où règnent le calme et la tranquillité. Tout allait bien, jusqu'au jour où Mary Alice, l'amie de toujours, décide de se tirer une balle dans la tête. Quels sombres secrets cachait elle ? C'est ce qu'on va découvrir tout au long de la série. Son suicide va permettre de mieux connaître les habitants de Wisteria Lane qui ont tous quelques squelettes cachés dans leurs placards.

Desperate Housewives a su séduire grâce à un casting féminin exceptionnel. On y retrouve notamment Teri Hatcher, l'héroïne de Loïs & Clark : les nouvelles aventures de Superman, qui fait un retour très remarqué à l'écran après une longue traversée du désert, Marcia Cross, méchante inoubliable de la série Melrose Place et Eva Longoria, devenue presque immédiatement un sex-symbol international. Élue star la plus sexy de l'année 2005 par le magazine Maximal, la compagne du joueur de basketball Tony Parker est d'ailleurs devenue la nouvelle égérie de L'Oréal.

Entre comédie et suspens, Desperate Housewives s'est tout de suite imposée aux États-Unis, où la série a remporté un grand succès, réunissant chaque dimanche plus de 17 millions de téléspectateurs. Elle est aujourd'hui n° 2 au classement des séries dramatiques, devancée seulement par Les Experts. Une belle revanche pour cette série atypique qui fut d'abord rejetée par toutes les chaînes américaines et pour son créateur, Marc Cherry, qui à 42 ans devait encore se faire entretenir par sa mère. C'est d'ailleurs elle qui lui a donné l'idée de la série en lui avouant que l'élever fut une expérience totalement désespérante."

Le coffret dvd : Desperate Housewives : L'intégrale saison 1 - Coffret 6 DVD

Fiche technique
Titre français : Desperate Housewives
Titre original : Desperate Housewives
Genre : Série, comédie dramatique
Pays d'origine : États-Unis
Créé par : Marc Cherry
Produit par : Marc Cherry, Michael Edelstein, Charles Pratt Jr. et Tom Spezialy
1ère diffusion originale : 3 octobre 2004 sur ABC
1ère diffusion en France : 8 septembre 2005 sur Canal Plus
Durée : 42 minutes (publicité non comprise)
Nombre de saisons : 2e saison en cours de production
Nombre d'épisodes : 23 par saison
Musique du générique : Composée par Danny Elfman
Lieux de tournage :

Los Angeles, Californie

Et c'est ainsi que se termine la saison 1 de Desperate Housewives ; après 23 épisodes, on en apprend enfin plus sur l'étrange suicide de Mary-Alice Young. Pas de panique, je ne dévoile aucun indice, ni renseignement sur l'intrigue de cette saison. Voici cependant quelques éléments pour présenter cette nouvelle série à succès.


En effet, alors que rien ne le laissait présager, Mary-Alice va être retrouvée morte chez elle, dès le premier épisode ! Suicidée ! Elle interviendra ensuite en voix off en début et fin d'épisode pour commenter les actions et pensées de son entourage. Cet acte, qui bouleverse ses 4 voisines - Bree Van de Kamp, Lynette Scavo, Gabrielle Solis, et Suzanne Mayer -, lance ainsi le mystère de Wisteria Lane. Cette rue paisible, qui se trouve dans les beaux et riches quartiers de Fairview, sera le lieu où se dérouleront les scènes les plus comiques, dramatiques ou même sordides. C'est un monde où la valeur se compte dans les apparences, à celui qui aura la plus belle voiture, la plus belle pelouse. Avec ses faux airs de Melrose Place (le décor est le seul point commun entre les deux séries), l'accent et le charme de la série reposent ici sur les personnalités des quatres héroïnes, toutes femmes (ou mères) au foyer, ainsi que sur la qualité des dialogues ; souvent drôles, mais également cruels de dureté ; et je pèse mes mots. Aussi surprenant que cela puisse l'être, Desperate Housewives est la première série concernant la vie monotone et désespérée de ces femmes au foyer. Mark Cherry, l'auteur de la série, a vite tiré profit de sa formidable idée et a magnifiquement su transformer un soap classique en série mélo dramatique à suspense. On peut devenir vite accro et le succès de la série n'est que mérité.
La série s'attaque donc aux relations hommes-femmes, mari-épouse, parents-enfants. Pour cela, Mark Cherry va créer 4 situations par l'intermédiaire de quatres femmes toutes voisines sur Wisteria Lane.


Bree Van de Kamp est la femme parfaite. Avec son brushing toujours impeccable et ses vêtements jamais froissés, elle organise repas de famille ou dînés entre amis avec autant de raffinement, éduque ses enfants avec les valeurs américaines traditionnelles, s'investit dans différentes associations. Elle est donc irréprochable ? Et bien dans les apparences oui, mais aux yeux de sa propre famille non. Elle est jugée trop parfaite, trop maniaque et trop stricte. Son mari et fils lui donneront donc du fil à retordre.


Gabrielle Solis est la (très) jolie jeune femme de la série. Elle est mariée à un riche homme d'affaire qui lui offre tout ce dont elle rêve... Mais l'amour, lui, ne s'achète pas, et la belle Gabrielle préférera alors les roses de son jeune et beau jardinier...


Susan Mayer, divorcée, élève seule Julie, sa fille de 13 ans, à moins que ce ne soit le contraire! Pas toujours stable, elle n'hésite donc pas à prendre conseil et se réconforter auprès de sa fille. Notamment à propos du mystérieux plombier, Mike Delphino, fraîchement arrivé dans le quartier, dont elle tombera rapidement amoureuse. C'est le personnage attachant de la série, sur lequel s'acharne le mauvais sort, toujours victime de situations plus embarrassantes les unes que les autres, mais hilarantes pour le téléspectateur.


On terminera par Lynette Scavo, ex-cadre à responsabilités, qui a tout quitté pour s'occuper de ses 4 bambins. Alors que tout était sous contrôle au boulot, la situation à la maison devient vite ingérable pour elle, d'autant plus que son mari, Tom, continue son parcours professionnel. Alors jalouse Lynette?


A partir de là, Mark Cherry va jongler entre ces personnages en créant des situations comiques, tragiques. Tous les moeurs et actes de la vie quotidienne sont montrés du doigt. Tout cela en veillant à respecter une certaine équité. Seuls les personnages secondaires peuvent disparaître d'un épisode à l'autre. L'intrigue majeure avance doucement, et il faudra attendre les 13ème et 14ème épisodes pour en apprendre un peu plus. Sinon en terme de rebondissements à n'en plus finir, on est plus que servi, et à force, cela en devient quasiment trop pesant, ça touche presque le ridicule. Je reprocherai donc un surréalisme exagéré, certaines situations, très caricaturales ne font même pas rire, et apparaissent vraiment "too much". Ma préférence se porte d'ailleurs sur le couple le plus "sage", celui ne Lynette et Tom. On les sent plus justes, sereins, vrais. Cependant, on accepte ces situations extrêmes grâce au jeu des acteurs, tous irréprochables. La VO apporte forcément un petit plus mais l'adaptation française ne gâche rien aux dialogues très percutants et directs !
Diffusée en exclusivité sur Canal +, les non abonnés vont pouvoir découvrir prochainement cette nouvelle série sur M6. Je me suis plu à regarder les épisodes, à m'impatienter concernant le dénouement de l'affaire Mary-Alice. C'est finalement plus par curiosité pour le scénario, les dialogues et la mise en scène que j'ai suivi, avec plaisir, cette saison. Mais de là à en être accro, acheter les Dvds, il y a un pas que je ne franchirai pas. A ne pas rater, au moins pour se faire une idée !

 


21:44 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

samedi, 07 janvier 2006

Le mariage sur mesure

stats mariage france, nombres de mariages en france en 2005, mariage 2006Quand on aime, on ne compte pas. Le nombre de mariages en France semble se stabiliser autour de 260.000 par an après un pic en l'an 2000, mais les couples qui franchissent le pas ne reculent pas devant la dépense. Le budget moyen a progressé d'au moins un tiers en une décennie, estiment les spécialistes de ce marché. Selon le nombre de convives, il atteint entre 11.000 et 16.000 euros.


Si les 30.000 pacs de l'an passé ont aussi été prétexte à faire la fête, ils font moins rêver la quinzaine d'intervenants généralement mobilisés pour un mariage en bonne et due forme. Le Salon du mariage, de ce week-end au Carrousel du Louvre, à Paris, illustre cette large palette de prestations. Loueurs de salles, traiteurs, fleuristes, DJ, bijoutiers, photographes, fabricants de robes de mariée, spécialistes de la liste de mariage, fabricants de dragées et, plus nouveau, pourvoyeurs de cadeaux d'invités... tous ont une part du gâteau.


La location de la salle et le traiteur du mariage représentent toujours le gros des dépenses, 40 % environ. Le fait que les parents sont de moins en moins mis à contribution par des couples qui convolent plus tard (trente et un ans pour les hommes et vingt-neuf ans pour les femmes en moyenne) donne néanmoins une nouvelle tournure à l'événement. « Ces jeunes veulent une fête hors du commun qui leur ressemble, une robe unique, un voyage à la carte, et ils se chargent de plus en plus de la décoration de la salle et des faire-part » dit une spécialiste du mariage.


La créatrice de robes de mariée Célestina Agostino, installée à Paris, s'inscrit à fond dans cette tendance à la personnalisation. « Ce n'est pas moi qui fait la robe de mes clientes, ce sont elles. » Un entretien digne d'une séance sur le canapé d'un psy précède l'élaboration du modèle. Une approche « réservée à la France, où il y a une demande pour cela », même si, avec l'aide d'un fonds, elle veut lancer des collections aux Etats-Unis et en Asie.


Conséquence de cet engouement pour le sur-mesure, la profession de « wedding planner » fait de nombreux adeptes. Venu d'outre-Atlantique et popularisé par le film « Un mariage trop parfait », ce métier consiste à tout organiser, pour 3.000 à 6.000 euros ou 10 % à 15 % du budget. Réservés aux grosses cérémonies, « ces services se démocratisent, mais il faut des projets d'au moins 25.000 euros pour être rentable », témoigne Michael Hulot, cofondateur d' Esprit de Mariage. Cette année, six de ces spécialistes participent au Salon du mariage, dont les pionniers Wedding & Co. et Mon plus beau jour, au lieu d'un il y a trois ans. Méfiance cependant. Beaucoup se lancent après avoir organisé leur propre mariage et disparaissent vite.

 

> Témoignez de votre expérience et recherchez des idées pour votre mariage sur notre forum mariage

> Les autres salons du mariage en France et en Belgique

13:15 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage, Salons du mariage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage, salon, salons, mariage, paris, wedding, planner | | |  Facebook

All the posts