Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le mariage, une affaire qui marche | Page d'accueil | Tradition mariage : BOUGIE »

samedi, 19 novembre 2005

Les nouveaux mariés: entre tradition et exotisme

medium_voile_mariage.jpgComble du bonheur, votre Jules a demandé votre main cet été, lors d'une escapade romantique. Mais vous ne saviez pas qu'un simple «oui» allait chambarder votre vie, surtout durant les mois de préparation en vue du grand jour.

Depuis, c'est la course folle: salle de réception, célébrant, robe, bouquets, menu, musique, etc. Les jeunes couples d'aujourd'hui demandent des mariages somptueux, mais aussi dispendieux.

Le mariage est tendance. Même s'il n'est pas aussi populaire qu'en 1972, alors qu'il a atteint son apogée avec 53 967 unions au Québec, et que le taux de divorces est encore plus élevé, on note une certaine recrudescence.

Les futurs mariés investissent de façon considérable dans cette journée mémorable. Selon le magazine et site Internet spécialisé Wedding Bells, le coût moyen d'un mariage au Canada s'élève à 22 000 $ (18 700 €). Et il s'agit d'une moyenne ! Car les noces peuvent atteindre près de 60 000 $ (51 000 €).

Mariages traditionnels

Les futurs mariés veulent des réceptions somptueuses. On note un retour aux sources chez les moins de 30 ans, une génération qui a beaucoup vécu le divorce des parents. Ils optent alors pour un mariage dit traditionnel, où le chic et le luxe n'ont de limites que le fond du portefeuille. Les Québécois dépensent beaucoup pour la cérémonie et, en moyenne, 1200 $ pour la robe de la mariée et ses accessoires.

On revient depuis deux ans à des robes au dessin traditionnel, de ligne A, avec la longue traîne et un corsage de dentelle et de broderies. La nouveauté réside toutefois dans la teinte choisie. «Cette année, on vend davantage de robes de couleur champagne et ivoire que de robes blanches. Mais il y a aussi une très grande demande pour les robes deux teintes», dit la propriétaire de la Maison Victoria, Francine René. D'ailleurs, la robe blanche au corsage bourgogne, ou encore celle ivoire aux détails noirs, font fureur chez les jeunes mariées.

«Le style vaporeux avec des jupes asymétriques et plissées faites de tulle, de soie ou d'organza est aussi privilégié cette année. C'est la robe à l'image de la princesse», ajoute Mme René.

La boutique France B. Pronuptia suit ce courant traditionnel et romantique avec des robes aux corsages délicats, brodés de perles fines, de larges crinolines, des bustiers cintrés et soyeux, pour un mariage tout en élégance.

Les soeurs designers Patricia et Marie-Anne Bisson, de la griffe Zora L'Huppée, confectionnent des robes moins conventionnelles, pour des mariages qui sortent de l'ordinaire. «Notre clientèle est plus sage dans la préparation du mariage, soutient Patricia Bisson. Les mariées veulent des robes simples, épurées, mais qui ont du style.» Les robes Zora L'Huppée sont aussi moins dispendieuses, souvent moins de 600 €.

Peu importe le choix de la coupe et sa confection, la mariée veut une robe aux allures romantiques. Ce qui se notera par des détails de dentelle, des jupes plissées et ornées de roses en tissu, des effets de drapés et quelques bijoux discrets judicieusement choisis.

Vive le marié

Le marié suit lui aussi les tendances de la mode. Il succombe aux nouveaux complets blancs ou aux vestons longs à revers de satin de style anglais. Un look un peu dandy qui est classique, mais actuel. «Le costume évolue moins vite que la robe de mariée, mais il y a moyen d'être chic et traditionnel, tout en suivant les tendances, qui sont surtout européennes», ajoute Mme René.

medium_voyage_de_noces_exotique.jpgRecherche de l'exotisme

À l'opposé du mariage conventionnel et de ses nombreux invités, de plus en plus de futurs époux unissent leur destinée à l'étranger, les pieds dans le sable. La clientèle pour ces mariages est si forte que plusieurs designers et boutiques de robes de mariée proposent un choix de robes plus courtes et légères pour se marier à la plage. Une robe qui ne froissera pas dans la valise et dont la traîne est détachable. «La demande vient des grossistes en voyages qui offrent plusieurs destinations pour se marier. Les gens viennent nous voir par la suite», explique Mme René, de la Maison Victoria.

Accessoires design

La demoiselle a choisi sa robe et le jeune homme son costume. Reste à coordonner le couple aux accessoires de la salle et à compléter la tenue de la jeune femme. La plupart des fleuristes offrent des bouquets personnalisés et faits sur mesure, s'agençant à la robe de la mariée et au style de la cérémonie. On offre des arrangements tout en design, faits de fleurs naturelles et montés sur fil de cuivre, des broches de fer ou des branches. «Les gens veulent des créations raffinées et épurées, autant pour le bouquet de la mariée que pour les centres de table, qui sont souvent très exotiques», dit Daniel, de Fleur Concept. «On ajoute des accessoires aux bouquets tels que des plumes, des bijoux et des perles», poursuit Stéphanie Larose, de chez Québec Fleuriste.

La mariée porte également les perles en collier. Mais le classicisme des perles seules est renouvelé par des colliers qui mêlent les boules nacrées à des pierres précieuses.

Les coiffures vont aussi de pair avec le choix de la robe. Le style romantique est le plus demandé, avec un bouclé léger et vagué, ou un chignon bien travaillé. Ne reste plus qu'à choisir la bague !

(Source : Cyberpresse.ca)
www.notremariage.net

Réagissez à cet article sur notre forum mariage

08:00 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Preparatifs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Mariage | | |  Facebook

Commentaires

les robes de mariages pour les petite filles

Écrit par : chourouk | vendredi, 07 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.