Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2005-08 | Page d'accueil | 2005-10 »

vendredi, 30 septembre 2005

Cybersexe et mariage : dependance !

cybersexe, libido, diminue le désir, un sujet de divorce ?Draguer sur l'Internet n'est pas tromper mais suffit pour mener tout droit au divorce. La justice belge vient en effet d'estimer que la participation d'un époux à des forums érotiques sur Internet constitue pour son conjoint un «motif valable» pour demander le divorce, selon une information rapporté mercredi par la revue spécialisée flamande De Juristenkrant (Le Journal des Juristes). «Ces discussions peuvent prouver l'existence de contacts constitutifs d'injure grave et donc former un motif de divorce». Ils sont d'ailleurs «incompatibles avec le respect mutuel que se doivent les époux», a estimé la cour, citée par la publication.

Si en France aussi une correspondance, en ligne ou en live, peut casser un mariage, la justice belge va plus loin. Elle estime en effet que «la protection de la vie privée et le secret de la correspondance, écrite ou électronique, ne sont pas absolus» et qu'une «violation du secret de la correspondance peut être autorisée entre époux s'il en ressort la découverte d'une atteinte grave aux obligations maritales et si le mari ou la femme trompé(e) n'a pas usé de moyen interdit pour se procurer le matériel en cause». En France, s'appuyer sur un chat, un mail ou un journal intime pour demander le divorce suppose d'apporter une preuve: celle d'être tombé sur le document par inadvertance.

10:25 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Mariage | | |  Facebook

jeudi, 29 septembre 2005

Mariées, elles partagent leur expérience mariage !

A faire le jour J

  • Déposer sur chaque table un appareil photo jetable (avec flash) et écrire sur chacun d'eux le nom de la table. Lors du développement, quelles surprises ! J'ai pu voir comment chacun avait vécu le mariage, quels ont été les moments forts pour eux... Virginie
  • Se marier tôt dans l'après midi ! Car la préparation d'un mariage est très longue, demande beaucoup d'énergie et le jour du mariage les heures passent très vite. Inès
  • Faire manger les enfants pendant l'apéritif des grands. Comme ça, les parents peuvent profiter du repas pendant que les enfants jouent. Agnès
  • A l'entrée de l'église, disposer un panier avec des mouchoirs en papier, entourés d'un morceau de raphia avec un petit écriteau où l'on inscrit "Au cas où..." Cela a été bien utile aux personnes un peu sensibles ! Isabelle
  • Distribuer à chaque invité un sucre, un carré de papier, un morceau de raphia et un stylo. Chaque personne écrit un petit mot pour les mariés, met son sucre dedans avec le raphia et met le tout dans un grand bocal (style pot à bonbons). Ainsi les mariés ont tout au long de l'année un petit mot sympa datant du jour de leur mariage lorsqu'ils sucrent leur thé ou café ! Effet garanti ! Isabelle
  • A l'église, plutôt que de tourner le dos aux invités, nous étions de 3/4 et le prêtre pareil de l'autre côté. Les invités ont énormément apprécié. Patricia
  • Le jour J se faire accompagner d'une personne de confiance et surtout ponctuelle dans ses déplacements... Béatrice
  • Réserver au moins une heure pendant la journée où les époux se retrouvent seuls à savourer leur bonheur ! Johanna
  • Faites circuler un livre d'or pour que chacun y laisse sa prose. Christelle
  • S'organiser pour confier la fin de la réception à des parents ou des amis. Nous avons ainsi dû attendre tous les deux une heure que les musiciens remballent ! Nancy

> Partagez vos expériences de mariée sur notre forum mariage

07:00 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Conseils mariage, Mariage Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

mercredi, 28 septembre 2005

LE SECOND MARIAGE

second mariage se marier deux fois à la mairie, comment faire ?Le second mariage

Le second mariage (ou plus!) est l’occasion de concevoir une noce exactement comme vous l’entendez: le temps et l’ex­périence ont fait leur oeuvre et ont pu vous libérer de certains poids familiaux ou sociaux. Vous savez mieux ce que vous voulez. Vous pouvez orienter vos choix selon un plus large éven­tail allant d’un mariage minimal, donc civil, à une cérémonie très « juste ». Juste parce qu’elle correspond parfaitement à vos désirs. Juste parce que vous pourrez, cette fois-ci, y intégrer une nouvelle définition de l’amour et du mariage.


Pour les catholiques, un second mariage religieux est tout simple­ment interdit en cas de divorce. Mais quel dommage de se priver d’un rituel alors qu’il est possible d’en construire un avec du désir et de la détermination.


Vos attentes sont différentes. Qu’elles soient plus lucides, plus passionnées ou moins naïves, elles ont le mérite d’être un peu plus précises que la première fois.


Néanmoins, si ce mariage est le premier pour l’un des deux conjoints, ne négligez pas non plus la part de magie, de rêve et de romantisme.


Si votre religion interdit à l’un de vous deux, divorcé, de se rema­rier, c’est une excellente occasion pour vous offrir une cérémonie sur mesure avec des rituels choisis et non plus impo­sés. En examinant les raisons profondes qui vous poussent à choisir un rituel plutôt qu’un autre, vous pourrez construire et mêler conventions et liberté comme vous le souhaitez.


« Privé » d’église, de temple, de synagogue..., votre mariage sera moins l’affaire de règles et de conventions religieuses que celui de deux personnes qui souhaitent, peut-être, s’unir en respectant une présence divine.

 

Faire d’un second mariage une simple formalité, c’est laisser passer l’occasion de dire son amour à sa manière. Car, dans toute nouvelle chance, il y a de nouvelles opportunités de s’affirmer. Et le droit au bonheur n’expire jamais...

 

> Partagez vos craintes, vos idées et vos expériences "Second mariage ou plus..."  sur le forum mariage

15:30 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Preparatifs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

mardi, 27 septembre 2005

Mariage 2006

Liste de mariage 2006

liste de mariage 2006Une liste de mariage ne s'établit pas à l'aveuglette. Voici quelques petits conseils pratiques pour qu'elle vous soit encore plus profitable:
  • Prenez le temps de bien réfléchir à vos besoins. Se limitent-ils à la maison? Si oui, vous pouvez choisir une pièce ou un thème (la vaisselle ou la literie, par exemple). Vous pouvez aussi varier vos sélections: voyages, loisirs, sports, camping, spectacles, etc.
  • Dressez la liste avec votre conjoint.
  • Pensez «long terme». De la vaisselle ou des couverts luxueux vous seront toujours utiles dans plusieurs années.
  • Diversifiez le coûts des cadeaux afin de respecter la variété de budgets de vos invités.
  • Déposez votre liste au magasin choisi environ cinq à six mois avant la date du mariage.
  • Ne vous inscrivez pas à plus d'un endroit, la gestion en sera simplifiée pour tout le monde.
  • Prenez rendez-vous avec le spécialiste ou le conseiller du magasin pour la première consultation.
  • Renseignez-vous sur tous les services offerts: livraison, emballage, crédit en cas de rupture de stock, rabais pour les mariés, possibilités de modifier les choix à la toute fin, etc.
  • Un service d'achat en ligne comme http://www.notremariage.net/ accommodera tout particulièrement les invités qui habitent loin, les personnes très occupées, ou les éventuels absents qui souhaiteront tout de même vous offrir un cadeau.
  • Certains endroits fournissent un suivi régulier, par téléphone ou par courriel, ce qui peut être utile si vous souhaitez modifier votre liste.
  • Si le service de livraison n'est pas offert, demandez au magasin s'il est possible d'y entreposer vos cadeaux un certain temps.
  • Demandez des conseils à vos proches: parents et amis qui se sont mariés peuvent sûrement bien vous renseigner.
  • Plus d'info sur la liste de mariage

10:10 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Liste de mariage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

dimanche, 25 septembre 2005

Votre lettre d'intention de mariage

medium_lettre-intention-mariage.jpgQuelques conseils pour rédiger votre déclaration d'intention

L'Eglise demande à chacun de vous de rédiger un document où vous donnerez les raisons de votre mariage à l'Eglise et où vous vous engagerez autour des quatre fondements du mariage chrétien : c'est la déclaration d'intention, que vous remettrez au prêtre qui vous marie.

Vous pourrez d'abord réfléchir seul, et, bien sûr, en compagnie du prêtre, puis écrire quelques mots et en discuter avec lui. Ensuite, vous rédigerez un document chacun de votre côté. Commencez, par exemple, par raconter votre rencontre, ce qu'elle a signifié pour vous.

Vous pourrez alors développer chacun des quatre fondements :

- Liberté -

Expliquez comment vous vous sentez librement engagés dans ce projet de mariage et comment vous allez vivre dans le respect de l'indépendance de chacun.

- Fidélité -

Exprimez la façon dont vous vous engagez à être fidèle à l'autre et ce que la fidélité signifie pour vous.

- Indissolubilité -

Exprimez vos raisons de vous engager pour toujours, sans conditions, en compagnie de Dieu.

- Fécondité -

Exprimez votre désir d'accueillir des enfants et de les élever dans l'amour de Dieu. Bon courage !

www.notremariage.net

11:35 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Conseils mariage, Discours et textes mariage, Preparatifs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Mariage | | |  Facebook

samedi, 24 septembre 2005

Le mariage princier de Delphine Arnault

medium_delphine_arnault_wedding_alessandro_2005.jpgLe mariage princier de Delphine Arnault

le gotha, la politique et le monde des affaires sétaient donné rendez-vous samedi à Bazas pour le mariage de Delphine, la fille aînée de Bernard Arnault PDG du groupe LVMH.

Le titre convoité de «mariage de l'année» revient assurément à celui de Delphine Arnault, 30 ans, fille aînée de Bernard Arnault, PDG du groupe de luxe LVMH dont elle est également membre du conseil d'administration, avec l'héritier d'une dynastie industrielle italienne produisant des vins apéritifs, Alessandro Vallarino Gancia, 38 ans.

Le gotha, la politique et le monde des affaires s'étaient donné rendez-vous samedi après-midi dans la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Bazas (Gironde), classée au Patrimoine de l'Unesco, où le père Benoist de Sinetry reçut le consentement des époux, devant un parterre de personnalités : Bernadette Chirac, qui s'offrit en prime une acclamation populaire en allant saluer les autres mariés de l'après-midi, les ministres Thierry Breton, Jean-François Copé et Renaud Dutreil (Nicolas Sarkozy les rejoignit pour le dîner au château d'Yquem et Renaud Donnedieu de Vabres au brunch dominical), mais aussi Hubert Védrine aux côtés de l'Infante Elena d'Espagne et son époux don Jaime de Marichalar, les princesses Maria-Pia et Marie-Gabrielle de Savoie, le diadoque Pavlos de Grèce et son épouse Marie-Chantal, le prince Charles de Bourbon-Sicile, duc de Calabre (qui avait été choisi comme témoin par la mariée ainsi que son frère Antoine Arnault, Ségolène Gallienne ou Khashayar Madhavi) et son épouse Camilla, ainsi que la princesse Olga de Grèce avec son fiancé le prince Aymone d'Aoste.

Parmi les capitaines d'industrie avaient pris place Claude Bébéar, Jean-René Fourtou, Michel Pébereau, Ernest-Antoine Seillière, Henri Lachmann, Serge Dassault, le baron Albert Frère, mais aussi l'héritier Agnelli John Elkann et quelques célébrités internationales comme Liz Hurley, Eva Herzigova, Marisa Berenson, tandis que tous les créateurs du groupe faisaient chorus autour de Delphine Arnault, Hedi Slimane, Marc Jacobs, ou Karl Lagerfeld qui avait illustré le livret de messe.

C'est le styliste vedette de Dior, John Galliano, qui avait imaginé l'impressionnante robe de mariée en organza blanc posé sur tulle blanc brodée de roses anciennes en organza, fils d'argent et tubes de cristal (nécessitant sept cents heures de travail dans les ateliers Dior et six cents heures chez le brodeur) agrémentée d'un voile de soie incrusté de dentelle brodé de paillettes et d'éclats de cristal de sept mètres de long.

Delphine Arnault fit son entrée dans la cathédrale, au son du concerto pour violon et orchestre de Mozart interprété par le virtuose Vladimir Spivakov. Il est vrai que le programme musical – avec la participation de l'Ensemble vocal d'Aquitaine et de la soprano Barbara Bonnay – avait été spécialement choisi par l'épouse de Bernard Arnault, la pianiste Hélène Mercier. Un somptueux dîner fut offert le soir à château d'Yquem où les crus les plus fins de la propriété (notamment un château-d'yquem 75, année de naissance de Delphine) comme le cheval-blanc 95 accompagnèrent le menu composé par Michel Guérard, dans des assiettes peintes par Joy de Rohan-Chabot sur des nappes dessinées par Isabelle de Borchgrave.

Bernard Arnault avait voulu pour sa fille unique un mariage chic et sobre, à l'image du luxe de son groupe.

(Source : Le figaro)

www.notremariage.net

11:50 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : Mariage | | |  Facebook

jeudi, 22 septembre 2005

Ecrire ses voeux de mariage

ecrire ses voeux de mariage et textes faire-part mariage, voeu des mariés

Comment écrire ses voeux de mariage ?  Les réponses !

Le Petit Robert définit le voeu comme "une promesse librement consentie faite à la divinité, à Dieu; un engagement religieux ". C’est aussi une promesse faite à soi-même. Chez les Anglo­Saxons, en particulier aux États-Unis, les époux échangent des voeux, qu’ils s’offrent l’un à l’autre: c’est le moment crucial de la cérémonie où les époux s’engagent.

Les mots d’engagement mutuel existent depuis toujours. lis sont codifiés. Ainsi, dans une cérémonie religieuse traditionnelle, les époux, dans le sillage de tous les mariés qui les ont précédés, répètent des phrases dont la portée leur semble intemporelle et que des générations avant eux se sont échangées.

À la mairie, ce sont les devoirs et obligations de chacun des époux qui tiennent lieu de « serment ». On s’y conforme souvent avec un demi-sourire...

Plutôt que de prononcer des phrases « toutes faites », ceux qui sont moins sensibles à la force des phrases traditionnelles trou­veront plus facile de respecter une parole donnée avec leurs propres mots.

Ainsi, lors de la cérémonie, vous prononcez vos voeux pour traduire vos sentiments et vous engager. C’est une déclaration solennelle et mutuelle où chacun des fiancés s’adresse à l’autre. On y inclut des affirmations, des promesses et des engagements. Certains choisissent un texte, un poème ou une citation qui exprime ce qu’ils ressentent. D’autres les écrivent eux-mêmes, seul ou à deux. C’est un bel effort qui entraîne à écouter son coeur. Impressionnant avant de les avoir écrits, mais tellement gratifiant le jour du mariage.

Se mettre au travail

Quelques conseils peuvent aider à se mettre au travail:

  • Il n’y a pas de règle. Votre coeur, votre bien-aimé(e) et votre relation sont uniques. Tout ce que vous sentez devoir dire est légitime et peut trouver sa place dans votre cérémonie
  • Rester simple. Dans les mots, dans les phrases et dans les textes. L’échange des voeux peut être bref et simple, et une phrase sincère et authentique vaut mieux qu’une tirade impersonnelle.
  • Accepter de pailer de soi. C’est le moment ou jamais d’oser dire son amour ouvertement mais aussi d’annoncer ce que vous entendez apporter à l’autre dans la relation qui s’officialise ce jour-là.
  • Reconnaître les qualités de l’autre, ce qu’il est, et l’ambition que vous avez pour vous deux.
  • Être positif.

 

Comme dans tout processus créatif, le premier brouillon ne doit pas être définitif. Ne le jetez surtout pas. Même s’il ne vous plaît pas encore, il contient déjà au moins une bonne idée et une jolie phrase. Voici une série de questions dont les réponses peuvent vous aider à trouver les mots de vos voeux.

Quelle définition donnez-vous à:

  • L’amour
  • La confiance
  • Le mariage 
  • La famille
  • L’engagement
  • La construction
  • Le quotidien
  • Quelle est la première chose qui vous a frappée chez l’autre?
  • Qu’aimez-vous chez lui (chez elle)? Quels sont ses travers touchants?
  • Quels sont les événements les plus importants de votre vie de couple?
  • Avez-vous déjà surmonté des épreuves ensemble? Qu’est­ce que cela vous a apporté?
  • Quels sont les moments les plus insolites que vous ayez vécus ensemble?
  • Patagez-vous une tradition religieuse?
  • Y a-t-il un livre, un poème, une chanson que vous aimez particulièrement bien tout les deux?
  • Comment vous voyez-vous évoluer côte à côte?
  • Imaginez ce que sera votre vie ensemble dans de nombreuses années. décrivez là.

 

De ces réponses se dégageront des lignes de force et les premiers mots de vos voeux jailliront tout seuls... Laissez aller votre imagination, ne vous censurez pas. Notez tout ce qui vous vient à l'esprit. Même si c'est peu. Prenez le temps de rédiger vos voeux bien avant le mariage. Mieux que par coeur, sachez les prononcer avec coeur et n'hésitez pas à partager vos idées de voeux de mariage sur le forum mariage avec les autres membres et futures mariées.

Bonne préparation !  www.notremariage.net

14:45 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Discours et textes mariage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

lundi, 19 septembre 2005

Preparer son mariage

medium_mariage-preparer-ceremonie.jpgQuelques questions à se poser

La décision de vous marier ou de vous unir est prise. Reste à savoir comment vous y prendre. La forme donnée à la cérémo­nie peut dépendre de références religieuses, familiales, personnelles, musicales, littéraires, spirituelles, cinématogra­phiques... C’est l’alchimie croisée de vos envies qui définira le style, unique, de votre cérémonie.
Le mariage symbolise la porte d’entrée vers une nouvelle vie. Celle qui transforme officiellement deux parcours individuels en un chemin de responsabilités partagées. Sa célébration peut être l’emblème et le miroir des valeurs que vous entendez apporter dans votre vie de couple. En vous interrogeant sur la symbolique du mariage pour chacun, vous découvrirez plus facilement les actes et les gestes adaptés que vous souhaiterez y inclure. Votre mariage doit vous ressembler.


Connaître ses désirs demande beaucoup de temps, d’énergie et provoque de nombreuses discussions mais facilite la réalisation de ce à quoi on aspire. En choisissant de créer une cérémonie sur mesure, avec les difficultés que cela peut comporter, vous démontrez déjà votre détermination à accorder votre vision l’un à l’autre. C’est un bon début... Voici quelques questions à se poser pour guider cette recherche.

 

La relation

• Comment vous êtes-vous rencontrés? Depuis combien de temps êtes-vous ensemble? Quel sens a le chemin déjà parcouru ensemble?
• La cérémonie n’est que le point de départ de l’aventure du mariage. Pourquoi avoir décidé — si tard, si vite? — de vous marier? Comment le montrer, le dire et le partager avec vos invités?
• Que souhaitez-vous déclarer sur votre relation? Quelles histoires personnelles voulez-vous raconter, que voulez-vous vous dire l’un à l’autre devant témoins? Votre amour, votre humour, votre tendresse, votre foi, vos projets...?
• Voudriez-vous garder un ou deux moments, ou gestes, ou secrets, rien que pour vous deux?

 

La cérémonie

• Quelle sera l’atmosphère de la cérémonie? Un événement public, une conversation intime, un rituel religieux, un carna­val, une réunion de clans, une mondanité obligatoire?
• Qu’avez-vous envie de partager avec ceux que vous avez choisis pour vous accompagner ce jour-là?
• Souhaitez-vous vous « offrir » l’un à l’autre ou être mariés par un tiers?
• Quel rôle accordez-vous à vos familles, à vos amis, à vos enfants (s’il y en a déjà)?
• Souhaitez-vous évoquer ou rendre hommage à des personnes absentes?
• Quels mariages vous ont marqués ou inspirés?
• Qui peut vous aider et vous soutenir pour la préparation?

 

Les traditions religieuses

• Quelles sont vos traditions religieuses ou spirituelles?
• Quelles sont les religions pratiquées par vos parents?
• Que souhaitez-vous inclure, ou exclure, de ces religions?
• Etes-vous sensibles à d’autres pratiques religieuses ou à certains rituels?
• Quelles sont les grandes phrases de sagesse, les poèmes ou les textes divers qui reflètent votre philosophie du mariage?

 

Les mariages des autres peuvent être aussi une source d'inspiration, d'imitation, de contradiction. Faites confiance à vos envies et vos intuitions.

> Le forum mariage pour partager vos idées et vos preparatifs mariage

00:05 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Preparatifs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

dimanche, 18 septembre 2005

La cérémonie de mariage

La cérémonie

 

La majorité des couples choisissent encore d’enserrer les promesses échangées et leurs espoirs secrets dans les murs des églises. Une touche profane et romantique pour certains, profon­dément religieuse et une marque d’engagement pour d’autres. La mariée est généralement la dernière à arriver à l’église au bras de son père. Elle ne porte aucun bijou à part sa bague de fian­çailles et un collier discret. Un enfant la précède, symbole de forces nouvelles. Des enfants d’honneur, formant de petits couples, la suivent en tenant sa traîne.

 

Tous les yeux braqués sur elle, elle remonte la nef et va s’installer à droite devant l’autel où son époux l’attend, en principe sans détourner la tête. Sa famille occupe la partie gauche de l’allée centrale, celle du marié la partie droite.
Le mariage repose sur un échange, celui des consentements. De fait, c’est le moment central de la cérémonie: un homme et une femme se disent « oui ». C’est là que, traditionnellement, l’époux soulève le voile de tulle ou de dentelle de sa fiancée. Au moment du « oui », il n’y a pas si longtemps encore, la jeune femme regardait sa mère pour avoir son accord.

 

Un homme et une femme se disent « oui » pour la vie car, en choisissant de recevoir le sacrement du mariage, ils savent que « l’homme ne peut défaire ce que Dieu a uni ». Dès que l’échange a été publiquement exprimé, les époux se donnent le sacrement et l’Église peut le célébrer. Dès lors, Dieu se donne à vivre dans le couple et le prêtre permet simplement aux jeunes mariés de signifier leur foi dans une réalité qui les dépasse.

 

Vient ensuite l’échange des anneaux, symbole extérieur de leur amour et de leur fidélité. Le prêtre bénit alors leur union. Désor­mais mari et femme devant Dieu et les hommes, le couple échange un baiser. Les jeunes mariés signent ensuite le registre paroissial, ainsi que leurs témoins, avant de sortir, au son des grandes orgues et des cloches, émus et immergés sous une pluie de riz ou de pétales de rose. Une nouvelle vie commence, au son des klaxons.

 

> Partagez votre préparation de cérémonie de mariage avec les autres membres de notre forum mariage

23:05 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Le mariage catholique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

Textes et mots d amour

Les mots d'amour et les textes à lire pour un mariage.

L’amour inspire les écrivains depuis la nuit des temps. Mais sans aisance dans l’écriture, trouver les mots justes pour dire et offrir son amour semble vite insurmontable. Les citations et les textes de cette anthologie rassemblent des mots sur l’amour, le mariage et l’échange: ils sont là pour vous inspirer, directe­ment ou indirectement. Car, bien que votre amour soit unique, certains de ces textes ressemblent à s’y méprendre à ce que vous souhaitez dire et partager.

Choisir des textes pour une cérémonie de mariage peut être le point de départ de sa structure. Une citation peut introduire la cérémonie elle-même et être lue par les mariés, par un parent ou par des amis. Lors d’un mariage dans une église chrétienne, les textes sont choisis dans les Évangiles. Riches en sens et en métaphores, ils peuvent également vous inspirer pour une cérémonie plus laïque.

La palette des textes possibles est aussi large que la production littéraire ou musicale: les paroles d’une chanson que vous aimez peuvent être tout aussi indiquées qu’un texte classique qui vous émeut.

Introduire des textes écrits par d’autres dans une cérémonie de mariage inscrit celle-ci, de fait, dans une tradition: évoquer la spiritualité, l’amour ou l’engagement comme d’autres avant nous l’ont fait. Une façon de reconnaître- l’existence du monde qui nous entoure et la continuité des sentiments éprouvés par tous les amoureux.
Les textes de mariage ne sont pas des discours, Ils ne racontent pas l’histoire d’une rencontre, mais les rêves et les espoirs d’avenir d’un couple.

Si vous confiez des interventions à vos proches, aidez-les en amont en leur indiquant des ouvrages dans lesquels ils peuvent retenir des textes et des idées. La lecture d’un texte peut aussi être un cadeau fait aux mariés, une surprise bien choisie pour eux.

Amour
 

Ce qui distingue l’amour déraisonnable de l’autre, ce n’est certes pas qu’il mène plus sûrement à la réussite ou au bonheur, mais que les époux y sont mêlés. Mélange qui est à la fois miracle et mystère.
SUZANNE LILAR

L’amour est toujours devant vous. Aimez.
ANDRÉ BRETON

Puisque nous considérons que l’amour concerne tout l’être, et pas seulement la dimension sexuelle, et qu’il ouvre au don de soi et à la compassion, quelle raison aurions-nous de croire que cette qualité doive être réservée aux couples hétérosexuels?
M~ DESMOND TUTU

L’amour est la seule passion qui se paie d’une monnaie qu’elle fabrique elle-même.
STENDHAL

L’amour véritable s’enveloppe toujours des mystères de la pudeur même dans son expression, car il se prouve par lui-même; il ne sent pas la nécessité, comme l’amour faux, d’allumer un incendie.
BALZAC

Le plus bel amour ne va pas loin si on le regarde courir.
Mais plutôt il faut le porter à bras comme un enfant chéri.

ALAIN

L’amour est un art qui demande créativité et effort, Il ne saurait se réduire à une sensation agréable, dont l’expérience est affaire de hasard.
ERICH FROMM

Il est temps d’instaurer la religion de l’amour.
LOUIS ARAGON

Après, on apprend l’autre, On l’épelle, on le déchiffre. C’est là sans doute le moment le plus merveilleux de l’amour. L’autre devient un continent, un peuple, une langue. On se penche sur ses conjugai­sons, ses rites, ses zones interdites, ses fantômes, ses aubes et ses soirs, ses raccourcis et ses détours. On piaffe, on revient en arrière, on s'applique, on s'émerveille. Et on commence à se sentir chez soi, alors seulement on découvre le bonheur.
EVE DE CASTRO

 

A suivre ...

> D'autres textes et mots du mariage à partager sur notre forum mariage

21:00 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

All the posts