Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Exemples textes faire-part | Page d'accueil | Premier mariage lesbien »

mardi, 26 juillet 2005

On divorce moins

Aux Etats-Unis, on divorce moins... parce qu'on se marie moins, selon une étude


MOUNT LAUREL, New Jersey (AP) - Bonne nouvelle? Le taux de divorce est en baisse aux Etats-Unis, mais ceux qui croient en une embellie de la sacro-sainte institution du mariage risquent d'être déçus: les gens divorcent moins, tout simplement parce qu'ils se marient moins, selon une étude américaine.

Dans leur rapport publié mardi, les responsables du "Rutgers-based National Marriage Project" relèvent un déclin du divorce en même temps qu'une baisse des mariages et une hausse des unions libres.

En 1960, le taux de divorce était de 9 pour 1.000 femmes mariées, avant d'atteindre plus de 22 pour 1.000 en 1980 et retomber à environ 18 pour 1.000 en 2004.

Parallèlement, le nombre de couples hétérosexuels en concubinage est passé de 439.000 en 1960 à plus de cinq millions aujourd'hui, tandis que le taux de mariage a chuté de 77 pour 1.000 femmes célibataires en 1976, à 40 pour 1.000 en 2004.

Or pour les auteurs du rapport, David Popenoe et Barbara Dafoe Whitehead, le degré d'instabilité des unions hors mariage est plus élevé. "Le taux de rupture des couples en union libre est bien plus élevé" que celui des couples mariés, observe David Popenoe. "Comme de plus en plus de couples en union libre ont des enfants, cela devient encore plus un problème". Selon lui, les couples qui ne se sont pas engagés "pour le meilleur et pour le pire" ont deux fois plus de chances de se séparer.

Source : branchez-vous


Sur le Internet:

National Marriage Project: http://marriage.rutgers.edu

10:53 Écrit par Arnaud, Le blog mariage dans Actualité mariage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mariage | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.